mercredi 26 avril 2017

Mémé dans les orties - Aurélie Valognes


Quatrième de couverture

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur


Mon avis

Je dois avouée que je me suis un peu ennuyée à certains moments. J'ai quand même été attendrie par ce papi bourru, j'aime bien les papi et mamie bourrus quand on se rend compte que finalement ce n'est  pas de la méchanceté mais une façon de cacher quelques malheurs, quelques fêlures  ... j'ai  été déçue également car je m'attendais à rire mais ça n'a pas vraiment été le cas. J'ai aimé l'arrivée de Juliette, une petite fille surdouée, vive et impertinente à souhaits, le petit bol d'air dans la vie de Ferdinand. C'est un livre qui nous parle de la vie des séniors et ce qu'ils ressentent, je ne regrette pas cette lecture même si je m'attendais à mieux.

lundi 24 avril 2017

C'est lundi, que lisez vous ?

Le principe de ce rendez-vous hebdomadaire est assez simple. Il suffit de répondre tous les lundis aux trois questions suivantes :
  • Qu’ai-je lu la semaine passée ?
  •  Que suis-je en train de lire en ce moment?
  • Que vais-je lire ensuite ?
Qu'ai-je lu la semaine passée ? Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto et la menace de S.K Tremayne et je crois qu'il y avait aussi : il était une lettre de Katrhyn Hugues

Que suis-je entrain de lire en ce moment ? Jeux de miroirs E.O Chirovici

Que vais-je lire ensuite ? bonne question ... le livre actuel est un thriller je pense que je lirai donc un roman peut être l'instinct de vie de Patrick Pelloux tout dépend de mon humeur ou alors le philosophe qui n'était pas sage de Laurent Gounelle ...


jeudi 20 avril 2017

Le top ? des thrillers lus en 2017

Ce classement va changer au fil de mes lectures, il y a lien dans chaque titre qui vous amènera à l'avis que j'ai sur le dit bouquin. A ce jour :

1 - Toxique de Niko Tackian


2- Un cri sous la glace - Camilla Grebe


3 - La nuit n'est jamais complète - Niko Tackian







 6 - La fille d'avant - J.P Delaney (article à venir le 30/05/2017)





8 - Du feu de l'enfer - Sire Cédric (article à venir 16/05/2017)



 - La menace - S.K Tremayne (bientôt fini)







mercredi 19 avril 2017

Ragdoll - Daniel Cole


Quatrième de couverture

Un " cadavre " recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l'a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l'inspecteur " Wolf " Fawkes dirige l'enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d'autant que le tueur s'amuse à narguer les forces de l'ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.


Mon avis

J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce thriller psychologique, curieusement je m'attendais à quelque chose de sanglant mais il n'en est rien. J'ai quand même eu beaucoup de mal à retenir les noms de tous les personnages surtout les personnages secondaires du coup je ne me souvenais pas vraiment qui ils étaient et quel était leur rôle, mais ça c'est arrangé au fil de la lecture. Je me suis attachée à l'inspecteur Wolf et ça tombe bien vu que c'est le dernier nom sur la liste. L'inspecteur Baxter aussi joue un rôle important dans cette histoire et chacun avait ses failles ce qui les rend d'autant plus attachants. Toute l'intrigue est bien ficelée, on se demande à chaque fois comment le tueur va réussir  à abattre les personnes présentes sur cette liste et je peux vous dire que son imagination est débordante si bien qu'il est difficile de trouver sauf au tout dernier moment, là où il est trop tard pour agir, il ne reste plus qu'à regarder les dégâts ....J'ai lu ce livre comme on regarde un film c'est pour dire que l'écriture était vraiment bien même si la fin m'a un peu refroidie, un peu trop expéditive, je m'attendais à quelques choses d'époustouflant et c'est l'enthousiasme est un peu retombé comme un soufflé ...
Je regrette quand même que le rythme de l'enquête ne monte pas crescendo pour se termine en apothéose, bien sur il y a une révélation à la fin que je vous révélerai pas 

La fin reste ouverte, y'aura-t-il une suite ?






samedi 15 avril 2017

Le top ? des romans lus en 2017

Voici un premier classement des romans que j'ai lu depuis le début de l'année. Je ferai un autre jour un autre classement avec les Thrillers car l'émotion ressentie pour l'un et pour l'autre est complètement différente et ça me rend le classement très difficile à faire. Alors, il y aura un classement par roman et un autre pour les thrillers


1 - La voix des vagues


2 - Par amour (article à venir)



3 - J'ai toujours cette musique dans la tête



4 - Il était une lettre (article à venir)



5 - Danser au bord de l’abîme (article à venir)





6 - Quelqu'un à qui parler - Cyril Massarotto (article à venir le 21 juin)




7 - Mon midi, mon minuit (article à venir)



7 - Le jour où j'ai appris à vivre


8 -  La vie enfuie de Martha K



9 - Mémé dans les orties (article à venir)





Sans classement 'Toujours maudit de David Safier, Patient de Grand Corps Malade,

mercredi 12 avril 2017

La vie enfuie de Martha K - Angélique Barbérat


Quatrième de couverture

Retrouvée dans la remorque d'un camion en Allemagne à la frontière polonaise, Martha est incapable de se souvenir de son identité. Personne ne sait comment elle est arrivée là. Son amnésie est totale. Et quand on lui présente son mari et son fils, quand tout prouve qu'ils sont sa famille, elle rentre près du lac d'Annecy et découvre sa vie passée. 
Mais au fil du temps, quelque chose cloche. Elle ne se reconnaît pas dans cette vie qu'elle doit apprendre. Une part d'elle-même a disparu, Martha en est certaine lorsqu'un nom surgit dans sa mémoire. Alors elle va enquêter. Que faisait-elle sur cette route lointaine, un matin glacé de janvier ? Y a-t-il un lien avec son travail de professeure dans une école pilote pour jeunes en difficulté ? Pourquoi n'avait-elle dans ses poches qu'un tube de rouge à lèvres ? Pourquoi, surtout, le sentiment que quelque chose – ou quelqu'un – lui manque atrocement est-il aussi ancré en elle ? 


Mon avis

J'ai découvert Angélique Barbérat avec son livre "l'instant précis où les destins s'entremêlent" pour moi c'est son meilleur roman pour l'instant.
J'ai bien aimé celui ci même si le thème de la femme amnésique est vu et revu. C'est un roman où l'on trouve beaucoup d'humanité et on y trouve également un véritable suspense qui nous mène jusqu'à la fin du livre sans s'en rendre compte.
Je m'attendais à plus d'intrigue et vu le début du roman je m'attendais également à un petit côté thriller mais ça n'a pas été le cas, c'est un peu dommage à mon sens


mercredi 5 avril 2017

J'ai toujours cette musique dans la tête - Agnès Martin Lugand


Quatrième de couverture

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. 

Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?


Mon avis

Quel beau roman, j'ai adoré, nous faisons connaissance au fil de la lecture de Yanis, Véra et ses enfants, puis arrive Tristan le client providentiel qui va donner sa chance à Yanis. Au fil du temps, on sent qu'il y a quelque chose qui ne va pas mais on ne sait pas quoi, mais ça devient pesant, persuadée qu'à un moment tout va basculer mais jusqu'à quel point et pourquoi ? ... On s'attache à ce couple si merveilleux, les personnages sont très bien travaillés et l'histoire est prenante, j'ai été charmée, touchée par ce couple. j'ai eu beaucoup de mal à lâcher le bouquin. Ce livre m'a émue ... 




mercredi 29 mars 2017

Le jour où j'ai appris à vivre - Laurent Gounelle


Quatrième de couverture

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu'elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l'entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. 
C'est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d'expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie... 

Mon avis

J'ai beaucoup aimé ce livre. Alors, je pense qu'il ne faut pas lire ce livre pour l'histoire car pour moi c'est surtout un support pour diffuser des conseils de vie, des façons de voir les choses, de s'interroger sur le sens de la vie. 
C'est un roman simple rempli de philosophie. Je trouve très intéressant ce style de lecture sans doute parce que je suis à un tournant de ma vie et que j'aspire à la zénitude.
Qu'est ce que j'ai retenu de ce livre : Qu'il fallait arrêter de râler contre les maux de la société mais de prendre juste sa part de responsabilité. Dernièrement, il y a eu la journée sans viande, je l'ai faite mais quelque part en moi j'étais en colère contre toutes ces horreurs que l'on entend à la radio à propos des abattoirs, de la maltraitance animale etc ... je me disais à quoi bon, pourquoi si je ne mange pas de viande ce jour là, qu'est ce que ça pourrait bien changer ? J'ai juste pris ma part de responsabilité et c'est déjà pas si mal finalement. Ce qui est sur c'est que j'arriverai à manger moins de viande.
J'ai lu aussi cette phrase de François d'Assise dans le livre : "Donnez moi le courage de changer ce qui peut l'être, d'accepter sereinement les chose que je ne puis changer, et la sagesse de distinguer l'une de l'autre. Je vais essayer de m'y tenir.
Un passage dans le livre m'a beaucoup touché, je ne le raconterai pas ici car je ne veux pas dévoiler le livre mais je suis fière que mes enfants sachent combien je les aime ...
Je lirai d'autres livres de ce genre dans l'année parce que ça me fait du bien et que je le vaux bien, lol



vendredi 24 mars 2017

La nuit n'est jamais complète - Niko Tackian


Quatrième de couverture

La route à perte de vue au milieu d'un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place tout dérape... Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l'asphalte, avec trois autres rescapés. A quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. 
Quelques maisons en tôles froissé se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar... Mais ce voyage au coeur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

Mon avis

J'ai adoré !

Après beaucoup aimé "Toxique", j'ai voulu essayer un nouveau roman de cet écrivain et bien m'en a pris, j'ai adoré ...
Des passages à la limite du paranormal et là je me suis dit que ce n'était pas vraiment ce que je préférais en ce moment, plus vraiment envie de lire des livres d'horreurs, hormis bien sur les thrillers bien sur mais c'est différent. J'ai à un moment été à limite d'allumer la lumière pour lire car des passages sont noirs et angoissants, j'étais bien contente que mon mari était dans les environs :-) et puis finalement j'ai continué et j'ai eu raison. La fin est complètement inattendue et pas du tout saugrenue comme on peut souvent lire dans les romans de Bussi, je suis sous le charme, je lirai d'autres livres de Niko Tackian, merci à Gérard Collard pour la découverte de cet écrivain




mercredi 15 mars 2017

Un cri sous la glace - Camilla Grebe


Quatrième de couverture

Emma, jeune suédoise, cache un secret : son patron Jesper qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main. Mais il ne veut surtout pas qu'elle ébruite la nouvelle. Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l'on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d'une femme, la tête tranchée. Personne ne parvient à l'identifier.


Peter, policier émérite et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d'apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s'avère cacher des zones d'ombre. A qui donc se fier pour résoudre l'enquête ?

Mon avis

J'ai lu ce livre sur les conseils d'une collègue à qui je disais que je n'arrivais pas à lire des romans du grand Nord à cause des noms bizarres des personnages, pas moyen de les mémoriser et dans celui là, ma collègue m'a certifiée que ce n'était pas le cas. Et effectivement, Peter, Hanne, Emma, Olga et Jesper ça devrait aller. Il reste les noms de lieux avec des lettres qui se suivent et ne se prononcent pas, lol mais bon ça ne change pas grand chose à l'histoire.
Le début commence par de loooongs chapitres et plus on avance vers la fin plus ils sont petits et donc plus le rythme s'accélère, dans chacun d'eux Peter, Hanne, Emma ect ... se dévoilent tour à tour, on découvre leur passé, leur intimité, leur personnalité.
J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai lu très rapidement, impossible de le lâcher tellement j'avais hâte de connaitre le dénouement . J'ai eu quelques doutes sur la fin possible de ce polar mais je me suis laissée porter par l'histoire. Les personnages sont attachants et c'est dans les dernières cinquante pages que tout s'éclaire
Un super polar donc, je vous le conseille


mercredi 1 mars 2017

Toxique - Niko Tackian


Quatrième de couverture

ELLE AIME SABOTER LA VIE DES AUTRES,
ELLE N’ÉPROUVE AUCUNE EMPATHIE,
ELLE POURSUIT UN BUT. ELLE EST TOXIQUE.


Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes.
À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

Mon avis

Que peut-on dire d'un livre qu'on a lu en 4 jours ? .... ben voilà, j'ai beaucoup aimé ce polar, c'est une histoire complexe, je ne me suis pas ennuyée une seconde mais ça reste simple à lire. J'ai bien aimé les petits chapitres qui donne un rythme rapide et fluide. A chaque fin de chapitre impossible de lâcher le bouquin, il faut connaitre la suite à tout prix ....  Comme bien souvent, on apprend à connaitre le policier et on s'attache peut être le début d'une série ? en tout cas, s'il y a une suite, je la lirai ...