mercredi 10 janvier 2018

Fantazmë - Niko Tackian


Quatrième de couverture

COMMENT ÊTRE UN BON FLIC QUAND LES VICTIMES SONT AUSSI DES BOURREAUX ?
Janvier 2017. Dans une cave du XVIIIe arrondissement de Paris,un homme est retrouvé, battu à mort. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’affaire qui restera en suspens des années, se dit-il. Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt une rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable,un Fantazmë, un « spectre » en albanais, qui s’en prend à la pègre.Avec cette enquête troublante,
Tomar Khan plonge dans des zones d’ombre où s’affronteront inévitablement son devoir de policier et ses sentiments d’être humain.

Mon avis

J'ai lu "Toxique", il y a environ un an, c'est le premier livre de Niko Tackian avec comme personnage le commandant Tomar Khan et j'avais beaucoup aimé, d'ailleurs dans mon "avis" de l'époque je disais que je serai bien partante pour une suite, alors bien entendu quand celui ci est sorti le 3 janvier 2018, j'ai sauté dessus.

Dans ce roman, on retrouve Tomar, il semble tout au moins au début un peu plus apaisé que dans le premier tome mais malgré tout il est toujours hanté par ses souvenirs et ses cauchemars sont toujours présents.

J'ai bien aimé ce thriller, lu en deux jours également tout comme le premier, impossible de le lâcher tellement l'intrigue est excellente et puis aussi parce que je suis fan du commandant Tomar et  parce que l'enquête est vraiment très intéressante. Ce roman parle aussi des migrants, je dis aussi car je viens tout juste de terminer "Entre deux mondes" d'Olivier Norek, livre qui m'a bouleversée, ici les émotions sont moindre mais j'ai encore bien en moi le bouleversement de ma précédente lecture alors ça a été un pas de plus dans l'horreur, ici le thème est abordé différemment mais certains passages secouent quand même.


J'ai été un peu gênée parce que j'avais oublié ce qui s'était passé dans "Toxique" mais fort heureusement il y a des rappels des évènements passés dans celui-ci et petit à petit tout m'est revenu en mémoire.

Bon à quand le 3ème avec le commandant Tomar ? ou un autre style, j'avais adoré également "La nuit n'est jamais complète"



samedi 6 janvier 2018

Entre deux mondes - Olivier Norek

Quatrième de couverture

- Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences.

- Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, OLIVIER NOREK est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant.


Mon avis

Quand ce livre est sorti l'année dernière et que j'ai pris connaissance du thème de l'histoire, j'avoue que je n'étais pas très emballée pourtant j'aime beaucoup ce qu'écrit cet auteur mais je craignais de lire un roman glauque. Puis, j'ai commencé à lire d'excellents commentaires à son sujet, je me suis laissée embarquée et ...

pfiou, quelle histoire ! Le genre d'histoire où vous ne sortez pas indemne, ce livre est une pépite remplie d'humanité,  c'est fort, c'est bouleversant, ça nous fait s'interroger sur notre société et ça change quelque chose en nous, d'ailleurs j'ai fait une pause entre ce livre et le suivant, histoire de digérer.

C'est l'histoire d'Adam, il vit en Syrie avec sa femme et sa fille, il est capitaine de police pour Bachar el assad. Pour une raison que je tairai, sa femme et sa fille vont connaître l'exil, elles doivent rejoindre la jungle de Calais, le plus grand bidonville d'Europe, Adam les rejoindra plus tard. C'est leur histoire que l'on va suivre tout au long du roman mais pas que, on va suivre aussi l'histoire d'autres migrants et ça fait froid dans le dos, nous sommes mis face aux atrocités qu'ils ont vécu et celles qu'ils vivent encore sans compter cette sorte d'injustice, ils ont fui leur pays où leur vie était en danger, ils ont failli mourir lors du voyage et ils se retrouvent bloqués à Calais, si proche de leur but qu'ils peuvent apercevoir à l'horizon par jour de beau temps, si proche et si loin en même temps ... On sera aussi à côté de la police qui doit gérer les problèmes liés à la jungle et les sentiments contradictoires qu'ils ressentent entre ce que l'état leur demande de faire et leur morale, leurs valeurs

Les sentiments décrits sont vrais et nous touchent donc particulièrement, que ce soit la peur, la colère, la tristesse, l'espoir. Je me suis attachée à tous les personnages que ce soit migrants ou policiers, je me suis identifiée à eux, tout au long de la lecture j'étais à côté d'eux, ils m'ont émue, j'ai eu la gorge serrée à plusieurs reprises, j'ai été horrifiée de certains actes, mais comment pouvons-nous régler ce problème ?

A la fin de l'ouvrage, l'auteur dit qu'il n'y a que l'enquête de police qui est romancée et que le reste ce sont des bouts d'histoire de migrants, des témoignages de policiers sur le terrain, ça vous met une claque supplémentaire dans la figure.

Vraiment, je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, à vous de le lire maintenant, ça n'en fera pas un monde meilleur malheureusement mais si notre regard déjà peut changer sur la condition des migrants ce sera déjà ça même si on restera coincée entre le bien et le mal ... entre deux mondes ...



mercredi 3 janvier 2018

Engelmann - Eve Ruby Lenn





Quatrième de couverture

"En décembre 1942, un soldat de la Wehrmacht se réveille d'un coma de 21 jours. Amnésique et amputé, il ne se voit aucun avenir et menace de sombrer dans une profonde dépression. Son chirurgien, le docteur Leroy, se lie d'amitié avec cet Allemand au français irréprochable et se surprend à vouloir l'aider. Le sergent, tentant de démêler le réel de son passé, lui fait part des douloureux et dérangeants cauchemars qui peuplent ses nuits, réveillant par là même ceux du bon docteur. Ensemble, ils cheminent vers la reconquête d'une identité qui ne plaît à aucun, celle d'un sombre nazi aux crimes sanglants. "

Mon avis

La quatrième de lecture m'avait complètement enthousiasmée mais mon petit avis est un peu mitigé, j'en attendais peut être trop.

L'histoire est intéressante, dès les premières pages je me suis retrouvée plongée dans l'atmosphère pesante de l'époque, une époque où l'on ne peut avoir confiance en personne, où les rafles sont fréquentes, où les personnages sont témoins des choses horribles qui ont lieux sous leurs yeux mais pour ne pas être arrêter ou tuer, ils n'ont pas d'autres solutions que de baisser les yeux. Une bonne partie de l'histoire se passe dans un hôpital avec le dévouement du personnel hospitalier, médecins comme infirmières, capables de soigner autant les français que les allemands avec pour seul but de soigner, de prendre soin.

C'est une histoire qui nous parle aussi des amitiés qui ont pu se former entre français et allemand, de la résistance, des atrocités de la guerre, un peu de la vie des habitants sous la coupe des SS et le régime de Vichy, j'aurai aimé que ce sujet soit un peu plus développé dans le roman

Mais parfois pendant ma lecture, certaines tournures de phrases m'ont ennuyée car j'ai eu des difficultés parfois à les comprendre, j'ai fini au fil de la lecture à m'habituer mais j'ai eu du mal dans un premier temps à m'identifier aux personnages ce qui est crucial pour moi. Certains choix de mots me faisaient dérailler un peu de l'histoire, ces petits déraillements me faisaient revenir dans la réalité et ça m'a un peu gâché la lecture. Mais après réflexion, je pense que l'auteur a dû employer des mots utilisés à l'époque, une fois que j'ai compris ça, j'ai réussi à mettre ce petit désagrément de côté et j'ai plus apprécié ma lecture.

Ce roman reste néanmoins une jolie histoire, ce ne sera pas un coup de coeur car il me manquait quelques ingrédients pour que la sauce prenne, la fin m'a tout de même touchée et émue.  

lundi 1 janvier 2018

L'expérience Cendrillon - Sébastien Fritsch



Quatrième de couverture

Fuir : Milica n’a pas d’alternative. Parce que son mari est mort, dans sa maison réduite en cendres. Parce qu’elle ne sait ni qui l’a rendue veuve ni qui pourrait lui venir en aide. Parce que dans chaque ville qu’elle traverse, d’un bout à l’autre de l’Europe, de nouvelles questions se lèvent et de nouveaux cadavres tombent.
Alors, elle continue. Sans savoir si sa course la rapproche de la délivrance ou de sa propre fin.

Mon avis

Premier avis de l'année, livre tout juste terminé ce matin très tôt et je peux vous dire que l'année commence très bien :-)

J'ai vu passer ce livre plein de fois sur plusieurs pages facebook (enfin pas si souvent que ça finalement, juste 2 fois), le titre m'attirait "l'expérience Cendrillon" de quoi ça pouvait bien parler ? ma curiosité était donc éveillée pour mon plus grand plaisir !

Quand j'ai commencé ma lecture, j'ai eu peur à cause des noms à consonance slave que je sais avoir du mal à retenir (comme les nordiques d'ailleurs) mais finalement les premiers intéressés avaient des noms faciles comme Milica et Grégoire et puis les autres peu nombreux je les reconnaissais dès les premières lettres, je ne les prononçais donc pas dans ma tête, juste un charabia compréhensible de moi seule.

J'ai tout de suite pris le parti de Milica, je croyais en elle, sa douleur d'avoir perdu son mari je la ressentais, elle était complètement déboussolée, livrée à elle même, qui étaient ses amis ? Ses ennemis ? En qui pouvait-elle avoir confiance ? Comme elle, tout au long du roman, j'ai douté. Milica était animée d'une telle force pour découvrir la vérité sur la mort de son mari que ça forçait l'admiration, elle était pleine de ressources, elle m'a touchée par sa fragilité mais aussi séduite par sa force de caractère.

Le rythme de ce roman est haletant, c'est une course infernale pour Milica qui doit fuir et on la suit dans un rythme effréné, les pages du livre tournent très vite tellement l'envie de connaître la suite et apprendre la vérité est pressante, mais quelle vérité ?

La fin du livre m'a un peu déstabilisée, un évènement a eu lieu et d'un coup le chapitre suivant on passe à autre chose, un autre rythme, plus lent alors que moi j'étais restée dans l'urgence, il m'a fallu un temps d'adaptation, je m'attendais à lire la fin avec cette même course mais je dois reconnaître que ça a eu le mérite de me donner un coup au cœur, cette fin m'a totalement surprise car c'est avec ce dernier chapitre qu'on comprend les tenants et aboutissant de ce roman.

Je lirai d'autres livres de cet auteur, celui ci est presque un coup de coeur, il sera sur la 2ème marche du podium.

dimanche 31 décembre 2017

Quoi qui n'y a dans ma PAL fin décembre



Les livres d'auteurs autoédités qui ont agrandi ma PAL durant ce mois


Pas un pour agrandir ma PAL, à peine achetés (que 2 "je reviendrai hier de Cetro et "moi smartphone, ce héros" de Thomas Palpant, et ils ont été lus à peine acheté, youpiii, plus un en cours, je vous en parlerai début janvier car il est bientôt terminé


Et les autres romans d'auteurs indépendants (qui diminue tout doucement)


- Bill de Chris Loseus
- J'ai tué le grand méchant loup - Rex Van Asselt
- A corps et à coeurs - Rose Morvan
- Parfois on tombe - Solène Bakowski
- Tout le monde connait Lola
- Au delà des tours - Anaïs W.
- Debolis Héyavé - Anaïs W.
- Instant - Ludivine Delaune
- Knysna - O. Nadaco
- Le psy, le caniche et moi - Elisabeth Nihous
- Je me souviens de toi - Cédric Charles Antoine
- Une Ex - Gina Dimitri
- INsoumission - Gina Dimitri
- Sa chose - Gina Dimitri
- L'ombre - Luca Tathieazym
- Le bois aux papillons - Sandrine Pialat
- Les lettres de l'ane Cetro - Cetro
- Souviens-toi en 1450 - Valérie Mas
- Jamais plus - Colleen Hoover
- Charade - Laurent Loison
- Heaven's road - Alexis Arend
- Un jour d'avance - Matthieu Biasotto
- Buczo - Loana Hoarau
- La jupe écossaise - Lise Delukas
- Fidèle au poste - Amélie Antoine
- Orphelin de pairs - Cetro
- Orisha song - Azel Bury
- Au nom de l'art - Cetro
- Au nom de la vie - Cetro
- Extraction (la naissance) - Tony Perrault
- Extraction (La résurrection) - Tony Perrault
- Maintenant et à jamais - Audrey Martine
- IVM 1 - Katia Campagne
- IVM 2 - Katia Campagne
- Chicago Requiem - Carine Foulon
- Théo ou le pouvoir de dieu - Serio Luis
- Espoir, sors-moi du noir - Brian B. Merrant
- Emulsion : au delà du visible - Vanaly Nomain
- Gourmandise de noël - Amélie B
- Tous pour Boilt
- Droit dans le mur - Nick Gardel
- Le bruit dans ma tête - Nick Gardel


Et les autres qui sont encore là ...

- Les liaisons presque dangereuses - Luc Doyelle
- Téléski qui croyait prendre - Florian P. Dennisson
- Elle et lui - Angela Ilie
- Sans existence et sans nom - Cetro
- Eveil - Cetro
- Chassés croisés mortels - Cetro
- Une bonne raison de tuer - Philippe Besson
- La dernière lettre de son amants - Jojo Moyes
- Pretty girl - Karin Slaughter
- Nager dans les étoiles - Kanishk Tharoor
- Une si jolie petite fille - Gitta Sereni
- Un goût de cannelle et d'espoir - Sarah McCoy
- Un parfum d'encre et de liberté - Sarah McCoy
- La femme du gardien du zoo - Diane Ackerman
- Des noeuds d'acier - Sandrine Colllette
- Un vrai jeu d'enfant - François Xavier Dillard
- Rendez-vous au cupcake café - Jenny Colgan
- La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan
- La ferme du bout du monde - Sarah Vaughan
- Une bonne intention - Solène Bakowski
- L'homme au manteau noir - Diane Setterfield
- Le retour de Jules - Didier Van Cauwelaert
- Le journal intime d'un arbre - Didier Van Cauwelaert
- 1984 - George Orwell
- Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie - Virginie Grimaldi
- Rêver - Franck Thilliez
- Sharko - Franck Thilliez
- L'affaire Isobel Vine - Tony Cavanaugh
- Et tu trouveras le trésor qui dort en toi - Laurent Gounelle
- L'homme qui voulait être heureux - Laurent Gounelle
- Les Dieux voyagent toujours incognito - Laurent Gounelle
- L'affaire Léon Sadorski - Romain Slocombe
- Une forêt obscure - Fabio M Mitchelli
- Le plus petit baiser jamais recensé - Mathias Malzieu
- La prunelle de ses yeux - Ingrid Desjours
- Les élus - Sem Steve Sandber
- Le loup peint - Jaques Saussey
- Le cas Jack spark - Victor Dixen
- L'amie prodigieuse - Helena Ferrente
- Au bonheur du matin - Marie-Paule Armand
- Miniaturiste - Jessie Burton
- Les filles du lion - Jessie Burton
- Le diable est dans les détails - Leila Slimani
- Les jours meilleurs - Cecelia Ahern
- Traquée - Rebecca Kean
- Entretien avec un vampire - Anne Rice (déjà lu mais j'ai envie de reprendre toute la série)
- Un dernier mot avant de partir - Cédric Castagné
- Vol pour Kidney - Franck Thilliez

Le carnaval des illusions - Jo Rouxinol

Quatrième de couverture

Plongée dans l’agitation d’un établissement scolaire, Eva fait ses premières armes dans l’enseignement en tant que surveillante. Elle se concentre sur le quotidien, parfois brutal, pour s’extraire d’un passé douloureux et s’empêcher de partir à la dérive. Mais le souvenir de son immersion au cœur d’une favela brésilienne continue de l’obséder bien après son retour à Paris. Avant, après, ici, là-bas, la jeune Eva navigue à vue entre ses identités multiples et nous entraîne dans un monde foisonnant de vie, jusqu’à ce que l’envers du décor impose sa sombre réalité et balaie ses illusions.
Des bidonvilles cariocas aux banlieues françaises, elle affronte une violence sans frontières qui la mènera au bout de la quête d’elle-même.

Mon avis

J'ai beaucoup aimé la première partie celle où Eva travaille dans un établissement scolaire avec toute la violence que l'on peut y trouver. Eva est une belle personne avec de bons sentiments, elle est attentionnée et proche des élèves. Puis un jour, elle part au Brésil et on découvre la vie dans les favelas et c'est intéressant également même si à ce moment là j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs, j'ai apprécié la découverte du Brésil puis je me suis un peu lassée, trop de longueur à mon goût alors j'ai un peu survolé.







Le cri des papillons - Tony Perraut

Quatrième de couverture

Je suis Myra Porter, à l'âge de 8 ans j'ai été enfermée dans cette cellule suite à la découverte de ma schizophrénie précoce. Quand la séquestration rime avec la maladie, la haine, la violence et le viol, je m'enferme dans mon monde, la cave aux papillons, un monde magique où la violence n'intervient qu'avec le cri, le cri des papillons.

"Un papillon ne crie pas, il souffre en silence"

Mon avis

J'ai eu quelques difficultés avec cette lecture. Quand je l'ai lu, j'étais surtout à la recherche des signes de la schizophrénie, j'avais par moment l'impression d'être Myra et par moment je ne savais plus ce que je devais penser, réalité, délire et c'était perturbant, c'est sans doute là où voulais en venir l'auteur, soit on se laisse porter par la lecture soit ben on comprend pas grand chose et on a l'impression d'être passé à côté de quelque chose, c'est pour ça que je le relirai dans quelques temps ... ce n'était sans doute pas le bon moment pour moi

Salamanca - Alexis Arend



Quatrième de couverture

Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt...
Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue…
Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part…

Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ?
Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette ville isolée ?
Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ?
Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ?
Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ?

Mon avis

Après avoir lu "Josh" que j'ai adoré, j'ai voulu lire les autres romans d'Alexis Arend, j'ai donc commencé par celui ci.
C'est très bien écrit, pas un moment d'ennui, à chaque fin de chapitre je voulais connaître la suite. J'ai eu l'impression de me replonger dans la lecture d'un Stephen King, l'ambiance était là mais pas l'angoisse alors même si je n'aime plus trop avoir peur, ça m'a tout de même manqué. L'histoire est intéressante et cela jusqu'à la fin mais il me manquait ce petit truc en plus qui aurait fait que j'aurais pu dire que j'avais adoré ma lecture, j'ai malgré tout passé un bon moment

Le top 3 des romans lus en 2017



Cette année, je vais changer la façon de classer mon top 2017 car j'ai lu beaucoup, beaucoup de livres et que j'ai eu plein de coup de coeur. En cliquant sur les titres vous arrivez directement sur l'avis que j'avais donné.

79 livres que j'ai beaucoup aimé sur les 109 livres lus en tout.

A la première place, le top des tops des coups de coeur 💖💖💖💖💖, ils sont tous sur la première marche (25 livres)

Sam - Cetro
Au bout du chemin - Cetro
Je reviendrai hier - Cetro
Abîme - Cetro
Nous rêvions juste de liberté - Henri Loevenbruck
Le fil d'argent - Rebecca Greenberg
11 juin - Matthieu Biasotto
Josh - Alexis Arend
Ewa - Matthieu Biasotto
Soie - Alessandro Barrico
Les coquelicots de sang - Rose Morvan
Elise - Luca Tahtieazym 
Arrête avec tes mensonges - Philippe Besson
La délicatesse du homard - Laure Manel
Il était une lettre - Kathryn Hughes
Je suis ton soleil - Marie Pavlenko
Danser au bord de l'abime - Grégoire Delacourt
Par amour - Valérie Tong Cuong
La voix des vagues - Jackie Copleton 
L'espoir au corps - Anais W. 
Quand on n'a que l'humour - Amélie Antoine
Au nom de quoi - Amélie Antoine
Un frère de trop - Sébastien Theveny
Mes derniers mots - Matthieu Biasotto
La fille de Pablo - Noël Perez-Vera 

A la deuxième place, mes coups de coeur 💖💖💖💖, ils sont tous sur la 2ème marche et pas très loin de la 1ere place. (31 livres)


Le supplément d'âme - Matthieu Biasotto 
Yell - Matthieu Biasotto
Versus - Luca Tahtieazym 
Liberté, je dessine ton visage - Olivier Tarassot 
Astrid - Vlad O'Riley
Tant que nous sommes vivants - Anne Laure Bondoux
La maison de poupée - Azel Bury
Les cendres des roses mortes - Gina Dimitri
Givrées - Gina Dimitri
Pardonnable, impardonnable - Valérie Tong Cuong
Ragdoll - Daniel Cole
La nuit n'est jamais complète - Niko Tackian
Toxique - Niko Tackian
Un cri sous la glace - Camilla Grebe
Les filles des autres - Amy Gentry
Tu tueras le père - Sandrone Dazieri
Ne dis rien à papa - François Xavier Dillard
Récidive - Sonja Delzongle
J'ai toujours cette musique dans la tête - Agnès Martin Lugand
Nevermore - Nick Gardel
Mal placé - Nick Gardel
Chorale - Nick Gardel 
Sans elle - Amélie Antoine
Orages - Estelle Tharreau 
La fille sortilège - Marie Pavlenko
Le jour du chien - Patrick Bauwen
Soleil à Vazec - Loana Hoarau
Une putain d'histoire - Bernard Minier
La cave - Natasha Preston
Ils étaient cinq - Sandrine Destombes 
Salamanca - Alexis Arend 


 A la troisième place 💖💖💖 (23 livres)

Son frère - Philippe Besson
Sandition - Jane Austen
Quelqu'un à qui parler - Cyril Massorotto
Le philosophe qui n'était pas sage - Laurent Gounelle 
Le jour où j'ai appris à vivre - Laurent Gounelle
La mésange et l'ogresse - Harold Cobert 
E-Storic - Thomas Palpant
Moi, smartphone, ce héros - Thomas Palpant
Musical Box - Nick Gardel
Un si petit voyage - Céline Fuantes
Ne la réveillez pas - Angélina Delcroix
Sous le même toit - Jojo Moyes
Le berceau de la peur - Marks Edwards et Louise Voss 
Avec elle - Solène Bakowski 
Un sac - Solène Bakowski
Vis - Céline Theeuws 
Les douceurs d'Adrien - Céline Theeuws
Les yeux du mal - Sandrine Pialat
Jinjinaji - Kate Del Ferra 
Le cri - Nicolas Beuglet 
La dernière page - Hollow West 
La femme qui tua Stephen King - Azel Bury
La fille d'avant - JP Delanay

jeudi 28 décembre 2017

Chorale - Nick Gardel



Quatrième de couverture

Un magasin qui explose, un mitraillage à la Kalachnikov, une sirène recherchée, un gang sanguinaire, Peter, Jean-Édouard et Lorelei sont des habitués du chaos.
Quand leurs extraordinaires aptitudes pour les ennuis s'entrecroisent, cette troupe soudée par l'amitié prend la route à bord d'une vieille DS qui en a vu d'autres.
Mais jusqu'où peut conduire l'amitié ?

Mon avis


Voilà, c'est le dernier tome de cette trilogie qui compte 4 livres et j'ai adoré tous les personnages, je me suis attachée à eux, tant et si bien que j'ai acheté deux autres livres en version papier moi qui ne lit plus que sur liseuse.

J'ai trouvé entendu enfin les dialogues comme ceux d'Audiard en lisant certaines répliques, dans les autres tomes ils avaient un accent particulier mais je n'avais jamais entendu le timbres d'Audiard dans celui-ci, oui.

On retrouve dans ce 4ème tome, Esteban, les 2 enquêteurs (Jean Anders et Jean Davis, les 2 jean) et d'autres personnages du tome 3.
On retrouve aussi la DS déjà présente dans le tome 3 avec une description de la voiture qui m'a bien fait rire, il y a moins de musique dans ce tome mais encore des souvenirs :-)

L'histoire est prenante et j'ai passé un agréable moment si ce n'est qu'à la fin on ne sait pas trop ce que deviennent les différents personnages, est-ce une porte ouverte pour une 5ème histoire ?

Versus - Luca Tahtieazym

Quatrième de couverture

ENTREZ DANS LA TÊTE DU TUEUR…

Quand on lui attribue à tort une nouvelle victime, Achille, le tueur en série que la presse a baptisé L’Artiste, comprend qu’une personne connaissant son modus operandi l’imite.
Les rôles s’inversent et il décide de mener l’enquête.
On trompe comme on tue : en se grimant et en semant les bribes d’une vie imaginaire que la proie ne suspectera pas.
Mais qui est la proie ?


Mon avis

Encore un livre que j'ai adoré, nous lecteurs sommes directement dans la tête du tueur, il a un mode opératoire particulier, ce n'est pas pour rien que la presse l'appelle "l'Artiste", il tue des jeunes femmes selon des critères qui lui sont propres et il nous parle directement en nous tutoyant, c'est un psychopathe et ça fait froid dans le dos. En étant dans sa tête, nous connaissons toutes ses pensées et ses cheminements. Un jour quelqu'un copie son mode opératoire et il devient soupçonneux et on le suit dans son délire.

Un véritable page-turner, ce n'est pas pour rien que ce livre a eu le prix de la "plume francophone 2017"